Un dirigeant qui s’interroge sur sa succession

Home / Un dirigeant qui s’interroge sur sa succession

Un dirigeant qui s’interroge sur sa succession

 

Le cabinet d’architecture d’Alexandre a été fondé il y a 35 ans de la rencontre de 3 étudiants passionnés à Annemasse.

Bel atelier d’une quarantaine de personnes, travaillant sur des projets lourds et longs, avec à son actif des réalisations vraiment splendides, ce qui a permis à ce cabinet de remporter de nombreux concours et distinctions.Projet d'architecture client Alexandre qui s'interroge sur sa succession

 

La question de la succession du dirigeant

Alexandre, seul aujourd’hui à la direction du bureau s’interroge sur sa succession, sachant qu’il a embauché il y a 10 ans une architecte qui se propose de racheter.

Alexandre est un architecte qui s'interroge sur sa seuccession

Quelle meilleure solution pour Alexandre qui ne voulait pas voir son étude disparaitre ou partir dans des mains « étrangères » aux risques de perdre l’âme de l’étude, mais aussi ces collaborateurs.

 

Toutefois, Alexandre est conscient que d’une part, Aurélie qui doit lui succéder a d’énormes qualités techniques et professionnelles, mais que son caractère sera source de conflits et de ruptures tant son niveau d’exigence et son impulsivité seront des menaces à la continuité du cabinet.

 

Les choix judicieux du dirigeant

Je démarre le bilan comportemental de 8 personnes influentes dans le cabinet et que nous retenons pour la création du CODIR.

Immédiatement apparait des conflits non dits et je mesure que les 4 services du cabinet cohabitent, mais ne travaillent pas ensemble, que le cabinet n’a pas vraiment d’âme, les collaborateurs ne connaissent pas stratégie du dirigeant.

Une nouvelle fois, je mesure l’importance que de prendre du temps et d’écouter les collaborateurs qui savent très bien pourquoi le cabinet ne fonctionne pas bien, et qu’ils ont les solutions pour performer !!!

La création du CODIR, alors que n’existait qu’un CODEX, a fait émerger des innovations qui permettent des gains de temps pour tous, une performance commerciale accrue et le respect du client, un climat social d’exception et de partage ; des économies d’exploitations de 13% (données d’Alexandre)

Alexandre reconnait que son cabinet n’est plus le même et qu’il a retrouvé une nouvelle envie de travailler, prend du plaisir à faire et créer

A ce jour Aurélie est apaisée, car elle sait que je vais l’accompagner durant les deux années à venir dans son management, dans sa stratégie, et dans l’accompagnement des collaborateurs. Elle commence à gagner la confiance de chacun et elle sait qu’elle sera portée par le groupe.

Leave a Comment