Le management AGILE (ou à Gilles)

Home / Le management AGILE (ou à Gilles)

Le management AGILE (ou à Gilles)

La vie d’une entreprise n’est pas un long fleuve tranquille et je ne connais pas de société qui depuis sa création n’a pas connu de zones de turbulences. Ainsi va la vie, nos vies.

 

Les challenges du management AGILE en entreprise

Les entreprises quelques soient l’activité, la culture, l’implantation, le marché, la croissance, subissent ou subiront tout au long de leur existence des victoires, des repositionnements voire des changements radicaux de modèle économique.

 

Ce que je sais c’est que le dirigeant saura faire face à toutes ces fluctuations, saura trouver les ressources pour se repositionner, repartir, relancer son entreprise. Il sait que nonobstant sa qualité de chef d’entreprise, d’homme clef pour celle-ci il a aussi une responsabilité sociale et sociétale.

Ils sont tous capables de faire face à leurs obligations de dirigeants dans tous ses challenges au quotidien, les clients, la trésorerie, le développement, les marchés, la production, les marges, la productivité, etc.

 

Mais en cela ils sont « prêts », efficients, entourés par des conseils et sauront encore une fois trouver la solution.

Aujourd’hui de nouveaux challenges auxquels ils sont moins préparés pour ne pas dire pas préparer du tout ; sont les suivants : Quelle agilité donner à mon entreprise face à l’ubérisation de l’économie, à la rapidité des innovations, face à la digitalisation, face aux attentes de nos collaborateurs, face au recrutement de nouveaux talents issus de nouvelles générations, quelle est la place de mon client dans l’entreprise, comment créer mon e-réputation ?

 

Une solution au management AGILE : L’intelligence collective !

De nombreux écrits en la matière, hier encore dans le journal les Échos (comme chaque semaine ou presque, preuve que la société s’interroge sur l’agilité de l’entreprise). Également, je suivais il y a peu dans une université lyonnaise un colloque sur cette agilité reprenant les préceptes de Jurgen Apello.

 

En effet il me parait incontournable aujourd’hui pour faire à tous ces enjeux économiques, sociaux, sociétaux, commerciaux, stratégiques ; d’impliquer nos collaborateurs dans les décisions et la vision de l’entreprise.

Il est stupéfiant de découvrir, selon les recherches faites par nos chercheurs, que nos collaborateurs produisent effectivement que de 40 à 80 % de leurs temps de travail. Que le coût s’évalue entre 10.000 et 40.000 euros de pertes annuelles ! Comment expliquer que 44% des recrutements soient des échecs ?

 

La confiance, un pas en avant vers le management AGILE

L’intelligence collective, la cohésion d’équipe apparaissent comme la solution, les talents sont dans nos entreprises et la créativité peut être multipliée par 33% sitôt que la confiance est instaurée, que la bienveillance est une valeur commune et partagée, sitôt que les énergies et forces motrices sont au centre des préoccupations de l’entreprise. Nous voyons aujourd’hui naitre dans des entreprises appliquant ces préceptes le chiffre d’affaires croitre avec des valeurs à deux chiffres, la qualité et la productivité s’accroitre à des sommets jamais atteints ni-même espérés ; voir l’absence conflits au sein du groupe, voire le temps de travail baissé simultanément, voire des entreprises entrées sur de nouveaux marchés et se retourner alors qu’hier encore rien ne les préparait à cela ; voir l’absentéisme régresser.

 

De très nombreux facteurs propices à l’amélioration des marges, du développement, de l’image de marque, au bien ETRE du dirigeant (j’en veux pour preuve les recherches du professeur Olivier Torres) de la diminution très significative des coûts de production. Également, sitôt que vous vous intéressez à vos clients, à les impliquer dans votre entreprise, le climat change et la relation de confiance n’est plus liée à des coûts de marché ; reviennent au centre de la négociation le respect et la confiance réciproque.

 

Il est tant d’OSEZ le management AGILE

Je m’appuie aussi sur la rencontre avec un garçon étonnant Emmanuel Delessert qui dans son livre « OSEZ LA CONFIANCE » nous invite à OSEZ la confiance et non pas OSER !!!

 

Les outils sont simples, pour cela il faut bien choisir son consultant, il faut surtout que l’égrégore règne entre le dirigeant et son partenaire, c’est primordial. J’ai coutume de dire à mes clients deux choses : « Fort dans le cadre » et « Si tu as un problème c’est que tu fais partie du problème »

 

. Vieux précepte de Socrate sur la somme des parties ……………. ; que je fais mienne ; aussi pour conclure cet article je voudrais vous soumettre une phrase de mon mentor Antoine de Saint Exupéry : « Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et tes femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque chose ………….. ; si tu veux construire un bateau, fais naitre dans le cœur de tes hommes et de tes femmes l’envie de la mer »

Comments

    Alain MOUNIR

    Bonjour,
    Pour faire vivre le principe de l’agilité que je crois avoir compris, de manière autonome et sur la durée par le client (outre évidemment avoir choisi le bon consultant), je dispose d’une proposition « outil » qui traite le processus fonction-individualisation de la fonction-indicateurs intuitifs-évaluations simples-développement continu spontané (ouvrage en préparation pour la fin de l’année sur ce sujet). je serai enchanté si mes travaux pouvaient soutenir votre propos chez vos clients. Un simple retour si intérêt et nous pouvons convenir d’une rencontre réelle ou virtuelle (skype alainmounir; alain.mounir@opemans.com)

    Reply

Leave a Comment